– Yzeures’n’Rock – Yzeures-sur-Creuse (37)

Yzeures’n’Rock, c’est une histoire pas comme les autres. Celle d’une bande d’amis désireuse d’organiser un festival « en plein milieu de nulle part », à mi-chemin entre Tours, Châteauroux et Poitiers. Après des premiers pas difficiles, l’organisation a tenu la barre de la plus belle des manières et enchaîné les éditions avec brio. Les 5 et 6 août, le petit village d’Yzeures-sur-Creuse accueillera une nouvelle flopée d’artistes, dans une ambiance « très familiale ». Loin de la cohue des grands festivals de la région. Mais avec une programmation de qualité, qui mêle stars internationales (Birdy Nam Nam, Deluxe, Alborosie, Kavinsky…) et talents locaux. Le « 7 » a d’ailleurs rencontré le groupe poitevin Lemon Furia, qui se produira le 6 août sur la grande scène d’Yzeures’n’Rock !

Retrouvez l’intégralité de la programmation, la billetterie et les infos pratiques sur le site d’Yzeures’n’Rock.

Le Coup de Coeur du « 7 »
Lemon Furia

Vous faites partie des groupes en vue de la scène poitevine. Pouvez-vous nous raconter votre parcours en deux mots ?

« Le projet Lemon Furia est né en 2013. Nous sommes sept et venons tous de groupes différents, avec lesquels nous avons tourné pendant de longues années. Notre musique est un mélange de rock et de ska, influencé par des artistes comme La Ruda, Ska P, Mano Negra. Nous avons sorti notre premier album en mai 2015 (disponible sur toutes les plateformes de téléchargement et de streaming, ndlr). On ne s’imagine pas faire un concert les pieds vissés dans la scène. Même si nous ne sommes plus tous jeunes, nous mettons beaucoup d’énergie pour interagir avec le public. »

À Yzeures’n’Rock, vous serez logés à la même enseigne que les « stars » de la programmation. Est-ce un tournant pour vous ?

« Il est clair qu’Yzeures est une étape supplémentaire dans notre carrière. Nous allons jouer sur une grande scène, devant plusieurs milliers de personnes, entre les concerts d’Alborosie et Deluxe. C’est autre chose qu’un bistrot (rires). Pour autant, nous ne nous mettons aucune pression. Nous avons acquis de l’expérience et l’ambiance festival nous plaît particulièrement. Et nous espérons que nos amis poitevins feront le déplacement ! »

© Sylvia Vasseur
© Sylvia Vasseur

Quels sont vos projets pour l’avenir ?

« L’objectif, maintenant, c’est de nous exporter en dehors de la région. Même si nous aimons jouer à Poitiers et dans les alentours, nous avons envie de découvrir de nouvelles scènes et des publics différents. Reste qu’il n’est pas évident de trouver des dates aujourd’hui. Les programmateurs reçoivent des dizaines de démos par jour. Nous avons également envie de sortir un deuxième album. Nous profiterons de l’hiver pour composer pour qu’il soit prêt courant 2017. »

Publicités